Lire et parcourir des livrets 2 représentent aujourd’hui 50 % de mon temps de travail.

Cette lecture me permet souvent d’adapter et de faire évoluer mes accompagnements en fonction des candidats, de leurs difficultés, de leurs retours, et de leurs besoins.

Je ne vais pas dresser ici la liste du TOP 10 des candidats que j’ai aimés accompagner, cela n’aurait pas de sens.

Je veux ici vous présenter les 10 choses qui m’ont le plus émerveillée et touchée lors de mes lectures :

  • Les ingrédients utilisés
  • Les difficultés rencontrées
  • Les émotions générées

L’écriture est un outil puissant lorsqu’on arrive à se détacher du poids et de l’enjeu qui accompagnent toute VAE : l’obtention d’une certification.

Si vous réussissez, l’espace d’un instant, à écrire uniquement pour présenter une partie de votre vie professionnelle, un projet porté qui vous a animé durant des mois, un défi que vous avez su relever, une personne que vous avez accompagnée… Alors vous comprendrez ce que je m’apprête à vous révéler.

1# Une montagne à franchir

Si un candidat arrive à retraduire de façon factuelle ses difficultés, ce qu’il a dû mettre en place pour les surmonter, comment il a pu se relever à la suite d’un échec et faire en sorte d’apprendre de ses erreurs… Nous touchons ici à deux sujets primordiaux : l’expérience et l’apprentissage continu.

La lecture de son livret 2 peut bien s’avérer captivante.

Elle peut parfois trouver écho dans le parcours des personnes qui liront son livret 2.

Ne cachez pas vos échecs.

La vie professionnelle est loin d’être un long fleuve tranquille.

Partagez-les, analysez-les…

Montrez comment ils ont contribué à faire de vous la personne que vous êtes aujourd’hui.

2# Un parcours atypique

La carrière de certains candidats à la VAE est tout bonnement… époustouflante.

Parfois sans bagage scolaire.

Parfois, faite de petits boulots, jusqu’à ce qu’une opportunité, une reconnaissance du travail accompli, ou une main tendue, fassent décoller leur vie professionnelle et leur confèrent davantage de responsabilités.

Utilisez l’introduction de votre livret 2 pour retracer ce parcours de façon synthétique.

C’est une première façon de vous présenter.

3# Un métier méconnu

Il y a des métiers dont on entend parler et d’autres… qui demeurent tellement méconnus.

Je pense ici à un livret spécifique où j’ai découvert un univers, mais également un métier à part entière.

Le candidat avait si bien détaillé ses missions, vulgarisé son expertise, et fait preuve de pédagogie, que je me suis régalée du début à la fin de ma lecture, avec un sentiment d’apprendre de nouvelles choses après chaque page parcouru.

C’est un des rares livrets que j’ai lus en une fois, et pour lequel j’ai pris plaisir à le reparcourir ensuite pour proposer quelques suggestions.

4# Une remise en question

Provoquer le débat, être bousculée dans ses propres croyances…

Je ne pensais pas que cela m’arriverait après la lecture d’un livret 2.

Pourtant, en questionnant sa pratique, en émettant une hypothèse, une candidate a réussi à m’embarquer dans ce questionnement et à m’interroger sur ma propre mission professionnelle, et mon approche.

Si vous réussissez à faire cela dans votre écrit : bravo !

5# Se laisser convaincre

« Oui il a raison ».

Défendre son point de vue, une opinion, une manière de faire…

Ce n’est pas simple quand on doit la formuler et la rédiger.

La persuasion est une qualité ET surtout une compétence.

Bien maitrisée, elle peut rendre votre écrit extrêmement riche et intéressant.

6# Le recrutement de cette personne

J’ai toujours mes anciens réflexes de Manager et notamment de « recruteur ».

A la lecture d’un livret, il m’est arrivé une fois de regretter de ne pas avoir eu, dans mes précédentes équipes, une personne qui rassemblait un cocktail de qualités extrêmement intéressantes : compétences, motivation, créativité, leadership, et recul sur les choses.

Son approche, sa manière de s’organiser, de décrire son cheminement, d’avancer, de proposer autres choses… L’entreprise qui a su la recruter dispose là d’un très bon élément et devrait faire en sorte de la fidéliser.

Je me prends parfois à penser : « J’aurais bien aimé l’avoir dans mon équipe à l’époque où nous étions mobilisés sur ce sujet …»

Si un membre du jury ressent ça, il y a de fortes chances que vous marquiez de nouveaux points et que vous soyez le ou la futur(e) diplômée.

7# Jury

Il m’arrive, une fois, la VAE terminé et la certification obtenue de recommander à certains candidats de se proposer aux organismes certificateurs pour assurer une fonction de jury.

Leurs connaissances du métier, de leur domaine d’activités, est tel qu’il serait dommage de priver le dispositif de VAE d’une telle expertise, surtout quand ils présentent également de belles qualités humaines pour échanger avec les prochains candidats.

Certains acceptent, d’autres n’ont pas le temps et je le comprends.

D’autres enfin souhaitent tourner une bonne fois pour toute la page de la VAE : après un à deux ans passés sur leur livret 2, ils ne veulent plus en entendre parler. Là-encore, je peux le comprendre.

8# Engagement

Poser son expérience, la rédiger, la développer…

C’est également se rendre compte de tout le travail accompli, de la variété et de la richesse des compétences dont on dispose.

Les candidats avec lesquels je réalise des coachings ne se rendent pas toujours compte de leur parcours… jusqu’à ce que nous reprenions ensemble tous ces éléments et que la prise de conscience arrive.

Et là, la prise de distance est telle que souvent le même constat se produit :

  • « Je ne me rendais pas compte que j’avais fait autant de choses »
  • « Je ne suis pas si nul que ça en fin de compte »…
  • « Vu comme ça, effectivement, j’ai pas mal de choses à raconter dans mon livret 2 »

Vous êtes parfois extrêmement durs avec vous-même.

Prenez conscience de votre valeur au quotidien et de votre engagement auprès de votre employeur, du public ou des clients avec lesquels vous travaillez.

Il ne faut pas confondre arrogance et clairvoyance.

9# Votre perception

Lire un livre permet de voir le monde, l’espace d’un instant, avec les yeux d’un autre.

On abandonne ses croyances, son propre filtre, pour emprunter celui de l’auteur.

Lorsque je lis un livret 2, cela me fait le même effet.

Je découvre un univers, une équipe, des valeurs, des responsabilités, des missions variées…

Je me laisse embarquer, à l’image d’un film ou d’un roman que j’accepte de lire ou de visionner l’espace d’un instant.

Je découvre souvent une personne méritante, qui n’est pas toujours partie avec les bonnes cartes pour démarrer sa vie professionnelle, mais qui a su rebondir et qui souhaite aujourd’hui prendre sa revanche.

Parfois, je lis des écrits où la compétence rédactionnelle n’est pas le meilleur atout du candidat, mais où son histoire mérite elle d’être mieux développée et mise en avant.

C’est tout l’intérêt d’un accompagnement : vous donner les outils pour mettre en valeur votre expérience et répondre aux attendus du jury et de votre certification.

10# Ouverture

Je suis assez « partisante » de la rédaction d’une conclusion en fin de livret 2, et surtout de proposer une ouverture.

Certaines personnes n’ont pas attendu ce conseil et propose dans leur livret un vrai questionnement sur un enjeu du moment ou à venir, une actualité qui les concerne. Ce questionnement pousse le lecteur à s’interroger.

Evidemment, évitez-les « Mais que va devenir le monde demain ? ».

Nous ne sommes pas dans un film de science-fiction. Votre ouverture doit avoir un lien avec le sujet évoqué dans votre livret, votre domaine d’activité, votre emploi ou votre environnement professionnel.

Bien réalisé, c’est une manière de conclure votre rédaction. Cela peut être également un moyen d’échanger sur cette ouverture ou ce questionnement lors de votre oral avec le jury, si elle suscite des questions.

Je vous souhaite une belle rédaction.

Alexandra

Articles complémentaires susceptibles de vous intéresser :

1 – 25 signes qui montrent que votre livret 2 est raté

2 – Comment sélectionner les bonnes expériences

3 – Taux de réussite VAE par diplôme : on fait le point