On ne va pas se mentir : certains candidats à la VAE veulent rendre un livret 2 en un minimum de temps et commettent de nombreuses erreurs.

Résultat : ils livrent un écrit creux, sans réel intérêt, avec pour conséquence une invalidation de leur démarche.

Je vous ai recensé dans cet article, 25 signes, qui montrent que votre livret 2 est raté.

Si vous vous reconnaissez un peu trop dans cette description, par pitié (et pour l’attention que vous portera votre jury), ne l’envoyez pas et retravaillez-le.

Evitons les « on verra bien » et respectons le temps et travail de chaque personne qui s’engage pleinement dans le VAE : Candidat, Jury et Accompagnateur.

Démarrons sans plus attendre.

#1 Pas de recherche et de réflexion sur le référentiel

Un quoi ?

Oui, un référentiel, et plus précisément le référentiel des compétences.

C’est sur cette base que le jury vous évaluera.

Vous devez donc vous pencher sérieusement sur ce document, le lire, le relire, le comprendre pour sélectionner des situations et expériences pertinentes.

Vous y trouverez les notions, et compétences à développer.

Référentiel = GPS pour votre démarche de VAE !

#2 Des Fautes et encore des fautes

Accord, grammaire, syntaxe…

Certains livret 2 sont tout simplement un attentat à la langue française.

Il existe un correcteur sur Word qui corrigera 95 % de vos fautes.

Utilisez-le et rendez un écrit professionnel.

Je suis comme vous, je fais des fautes d’accords, de frappes ou des étourderies parfois…

Mais la correction vous appartient.

#3 Phase de recherche bâclée

On fonce tête baissée dans l’écriture du livret.

On ne prend pas la peine de retracer son parcours et de sélectionner des expériences maitrisées, en lien avec le référentiel.

Résultat : un hors-sujet à l’arrivée.

#4 Pas d’analyse de vos résultats

L’attendu dans une VAE n’est pas uniquement de développer des expériences, mais d’analyser votre pratique professionnelle.

Ne l’oubliez pas.

Et intégrez-le.

#5 Enumération d’expériences

Certains livrets 2 sont composés uniquement d’une succession d’expériences rédigées, parfois même d’un tableau de synthèse.

Si cela vous ennuie de rédiger votre écrit, personne ne vous y oblige !

Rendez-un écrit conforme aux attendus et respectez le temps que le jury vous accorde.

Ou reportez tout simplement votre projet de VAE.

#6 Dossier impersonnel

Vous racontez votre histoire.

Le « JE » est donc de rigueur et s’impose.

Oubliez-le « on » ou les situations vagues. Vous êtes aux commandes pour nous raconter VOTRE histoire.

Montrez-nous comment vous organiser vos actions, vos missions, votre réflexion…

#7 Pas d’éléments de preuves (annexes)

Pensez à joindre des éléments venant étayer vos propos :

  • Bilan commercial
  • Fiche de poste
  • Tableau de suivi
  • Compte-rendu de réunion

Une annexe permet d’aller plus loin que votre écrit. Elle doit donc être citée et apporter un contenu supplémentaire ou une illustration.

Evitez d’en joindre trop.

Cela doit rester pertinent et présenter un réel intérêt.

#8 Effet pavé

Rien de pire que de tourner une page et de voir un énorme pavé qui attend sagement qu’on le lise.

C’est décourageant.

Aérez votre écrit, mettez des titres, un peu de couleur, proposez des sous-parties.

De l’air !

#9 Pas de structure (plan)

Dans le prolongement de ce qu’on vient d’annoncer, structurer votre écrit est un minimum requis pour garantir une fluidité dans la rédaction.

Si vous tentez de valider une Licence ou un Master, la question ne se pose pas puisque vous partez d’une feuille blanche.

Pour les diplômes d’Etat, les BAC, les BTS, vous pouvez tout à fait proposer dans les rubriques de votre livret 2 des sous-parties titrées pour organiser votre pensée et développer vos situations.

C’est même conseillé.

#10 Plagiat

J’aime tellement la pensée de cet auteur que je vais le reprendre dans mon écrit, sans le citer… Cela s’appelle du vol !

Citez vos sources et proposez une bibliographie.

#11 Pas de contextualisation de votre expérience

Pour que le jury comprenne votre expérience, vous devez lui présenter le décor dans lequel elle s’est déroulée.

Pourquoi avez-vous choisi cette situation ?

L’exercez-vous fréquemment ?

Dans quel environnement ?

#12 Pas de description

Pensez à décrire vos missions comme si vous les présentiez à un enfant de neuf ans.

Chaque étape, les unes après les autres, qui vous conduisent à un résultat précis.

Respectez-vous un mode opératoire, un processus…?

Quels moyens et outils utilisez-vous ?

#13 Pas de relecture de votre livret 2

Lorsque vous terminerez la dernière ligne de votre livret 2, j’ai une bonne nouvelle pour vous, ce ne sera pas terminé !

Laissez passer un peu de temps, puis place à la relecture pour corriger les éventuelles fautes, les formulations maladroites…

Si vous le pouvez, faites-vous relire par une personne qui ne connait rien de votre environnement professionnel et de votre travail.

#14 Pas de documentations de votre écrit

Référencer votre écrit est un attendu, notamment pour les diplômes d’Etat du domaine social de type DEES, DEEJE, DEASS, CAFERUIS, DEME… ou encore les Licences et les Masters.

Votre écrit doit être analysé, critique et problématisé.

Proposez une bibliographie avec des auteurs reconnus dans votre domaine d’activités.

Cet aspect est à nuancer pour les BAC et BTS, bien que certaines notions appellent à un développement et une définition.

#15 Pas de réelles compétences démontrées

Vous ne pourrez pas présenter toutes vos expériences.

En conséquence, vous devez proposer une sélection d’expériences suffisamment complètes pour qu’elles valident une à une les compétences attendues dans votre référentiel.

Ne cherchez pas à tout montrer, au risque de tout survoler.

Procédez à un arbitrage réfléchi dans votre parcours dès le démarrage.

#16 La patte de l’expert

Oui mais avec un glossaire !

Surtout si vous êtes dans un domaine qui regorge d’abréviations en tout genre…

Pensez à vulgariser votre expertise et à la rendre compréhensible de tous.

C’est en cela qu’on reconnaitra également votre expertise.

livret 2 vae gratuit

#17 Trop de théorie tue la théorie

Votre livret 2, c’est avant tout une expérience que vous portez à la connaissance du jury.

Bien entendu, plus le niveau de votre diplôme est élevé, plus votre écrit doit être référencé, conceptualisé et théorisé.

Mais partez toujours de votre expérience comme ancrage.

Vous ne livrez pas un mémoire de fin d’études.

#18 Faites votre marché dans mon écrit !

Penser que le jury va faire le travail de recherche dans votre expérience pour tenter de comprendre ce que vous n’avez pas su mettre en évidence et expliquer, est une belle erreur.

Nous ne sommes pas dans un jeu de devinette.

A vous de convaincre sinon…

A l’arrivée, il y aura un seul perdant : vous !

#19 Fournir du prêt à penser

Encore une fois, c’est de votre expérience dont il est question.

Evitez les informations généralistes, conventionnelles.

C’est votre histoire qu’on veut lire.

Vos échecs, vos réussites, vos doutes…

#20 Expressions familières

Vous tentez de valider un diplôme.

Rappelez -vous que vous êtes dans un contexte professionnel.

En ce sens, vous devez donc rédiger un écrit professionnel.

Pas d’abréviations, pas d’argots…

#21 Des phrases tellement longues

Qu’on en oublie la première idée qui était développée au début du paragraphe.

Préférez des phrases simples, courtes et précises.

Ne perdez pas votre jury et gardez son attention.

#22 Passé, présent : à vous de choisir

Vous pouvez rédiger votre expérience au passé ou au présent.

Une fois ce choix opéré, respectez-le tout au long de votre écrit.

Evitez les allers-retours entre deux temps au risque de perdre une nouvelle fois votre jury.

#23 Pas de mensonges !

Si vous n’avez pas une compétence présente au référentiel, n’allez pas vous inventer cette expérience, au risque de poser le doute sur l’entièreté de votre dossier de VAE.

Vous pouvez tout à fait valider un diplôme en disposant de 85 à 90 % des compétences attendues. Soyez sincère dans votre écrit.

#24 La conclusion n’est pas une option

Vous pouvez choisir de vous en passer… et aussi vous tirer une balle dans le pied.

Vous avez là un beau moyen de rappeler au jury de façon synthétique votre expérience et de faire le lien avec le référentiel des compétences.

Pourquoi vous passer de cette chance ?

#25 Une belle mise en page

Une fois votre écrit terminé, corrigé, complet…

Proposez une mise en page.

Justifiez vos paragraphes.

Aérez votre écrit.

Vous savez tout !

Vous voilà armés pour retravailler votre livret 2 et faire partie des personnes qui valident leur diplôme.

Je vous souhaite une pleine réussite dans votre démarche.

Alexandra

Articles complémentaires à consulter pour aller plus loin :

1 – Taux de réussite VAE par diplôme 

2 – Comment sélectionner les bonnes expériences

3 – Réussir sa conclusion de Livret 2