Vous y êtes : vous vous apprêtez à rencontrer votre jury lors de l’oral de VAE ?

Petit rappel avant de démarrer cet article, et si vous ne le saviez pas, passé l’envoi de votre livret 2, vous serez convoqué pour un entretien avec le jury de VAE.

Se décomposant en deux phases, vous allez dans un premier temps assurer une présentation personnelle, puis répondre aux questions formulées par le jury.

Cette première phase peut être synonyme de stress pour certains d’entre vous.

Comment préparer sa présentation ?

Puis comment se l’approprier, et par la suite la retenir pour la restituer le jour J de manière naturelle ?

Bref, comment assurer dès les premières minutes et renvoyer une image positive et professionnelle à votre jury ?

C’est ce que nous allons voir ensemble aujourd’hui.

Je vais vous livrer 5 manières de maitriser votre présentation personnelle, avec les avantages et les inconvénients de chaque méthode.

A vous ensuite de sélectionner ce qui vous parle le plus et vous aidera à réussir cette dernière étape.

Première idée pour votre oral de VAE


Apprendre par coeur.

Beaucoup de personnes anxieuses vont se mettre à apprendre leur présentation par cœur.

Bien que cette méthode puisse vous aider au démarrage de votre préparation et vous rassurer, c’est une solution que je ne recommande pas.

Pourquoi ?

  • les candidats récitent et cela ne fait pas du tout naturel : pensez à votre jury qui vous écoute…
  • Oubliez un mot et c’est toute la logique de votre présentation qui tombe (avec le stress tout est possible) : vous allez paniquer et éprouver des difficultés à reprendre votre discours si cela vous arrive
  • Manque de confiance : n’oubliez pas que le jury vient rencontrer et évaluer un professionnel, un expert. Vous devez donc, à l’image de votre introduction dans votre livret 2, être percutant, faire bonne impression dès les premières minutes et asseoir votre expertise

Par ailleurs, cette technique de mémorisation n’est pas idéale sur le long terme, si vous ne la répétez pas souvent.

En d’autres termes, si vous préparez votre oral quelques semaines ou mois avant votre date de passage, vous ne vous rappellerez plus grand-chose le jour de votre oral, sauf si vous répétez fréquemment.

Vous voulez un exemple ?

Tentez de vous rappeler un cours appris il y a quelques mois/années par cœur, sans réellement comprendre la logique de ce cours ?

Vous ne vous rappelez rien ?

Tout à fait normal.

L’absence de sens, de mémorisation efficace, fait que vous avez tout oublié aujourd’hui.

Il y a d’autres manières d’apprendre et c’est ce que nous allons voir à présent.

Deuxième idée


Écrire.

Au lieu d’apprendre, ou de réciter, rédigez votre présentation personnelle avec vos mots à la main sur une feuille, plusieurs fois en vous réappropriant les termes, en les reformulant.

Pourquoi ?

Lorsqu’on réécrit les choses, la mémorisation se fait de manière plus rapide car vous faites appel à la mémoire kinesthésique.

C’est beaucoup plus impactant que de réciter.

Rappelez-vous une réunion où vous avez écouté sans prendre aucune note et reçu un compte-rendu, et une autre où vous avez noté des idées, des mots-clés, pour retenir l’essentiel de cet échange.

Il y a fort à parier que vous vous rappelez davantage la seconde réunion, que de la première.

En réécrivant plusieurs fois votre présentation, vous allez la connaitre, obtenir un effet plus naturel, et vous l’approprier davantage au fil de cette réécriture.

Troisième idée


Mémo.

Notez des simples mots-clés sur une fiche en guise de mémo, pour le jour J.

L’avantage, c’est que même en cas d’oubli, vous pouvez jeter un rapide coup d’œil pour reprendre le fil de votre présentation, sans être tenté de lire votre fiche (si elle est totalement rédigée).

Lorsque vous préparez cette présentation, je vous recommande également de relire votre livret 2 et de noter les questions qui pourraient être posées, et qui vous viennent à l’esprit.

Vous pouvez également faire relire votre dossier de VAE à un membre de votre famille, amis, pour réaliser ce travail conjointement.

Quatrième idée pour votre oral de VAE


Travailler en binôme.

Cette manière de procéder est à mon sens la plus impactante.

Je vous recommande d’identifier une personne, qui pourra réaliser cette préparation avec vous.

Vous pourrez en complément vous exercer à un jeu de questions réponses.

Certaines personnes réalisent également cette préparation en groupe : c’est possible.

J’y vois toutefois un inconvénient, c’est que dans un groupe, chaque personne n’a pas le même niveau d’intérêt, de motivation, et de raisonnement…

Je vous recommande donc le travail en binôme :

  • Ami
  • Famille
  • Collègue
  • Manager
  • Accompagnateur VAE

A vous d’identifier la personne qui pourra vous aider, et assurer ce « rôle de miroir ».

Dernière idée pour l’oral de VAE


Et on termine par ma méthode favorite !

La Mind Map !

Attention, car cet outil est adapté pour les personnes plutôt visuelles.

Vous allez cartographier votre pensée, et noter des mots-clés pour votre présentation.

Et la bonne nouvelle, c’est que c’est déclinable à l’infini.

Vous pouvez utiliser cet outil pour votre présentation, pour votre livret 2 (résumé par thèmes), pour vos références insérées (idées fortes mises en avant dans l’ouvrage, article de loi, décret…).

Dernier conseil pour réussir votre oral de VAE


Notez également que par rapport à ces 5 manières de maitriser votre présentation personnelle que je vous ai présentées, il y a une SEULE CHOSE à retenir.

La répétition espacée.

Entrainez-vous à intervalle régulier afin de vous donner confiance et de favoriser le travail de mémorisation.

Vous verrez que :

  • La première fois : cela peut être un peu chaotique. Mais ce n’est pas grave, nous sommes dans une phase d’entrainement. Vous chercherez vos mots, vous bafouillerez même peut-être… Peu importe.
  • Lors de la deuxième répétition : ce sera déjà plus fluide et vous trouverez le rythme que vous souhaitez adopter pour votre présentation
  • Et la troisième fois : ce sera davantage maitrisé/ancré. Vous aurez trouvé des automatismes et une organisation logique.

Lorsque je coache des candidats pour la préparation de l’oral, nous passons ensemble par toutes ces phases.

Et je les vois se transformer au fil de nos entrainements, et gagner en assurance.

Personne ne court un marathon, sans un entrainement régulier, et une progression calculée.

On court 500 mètres, 1 kilomètre, puis 2… Et nous voilà ensuite inscrit au Marathon de Barcelone (oui, New York, c’est encore un peu tôt…).

L’oral n’échappe pas à cette règle : travaillez régulièrement.

Démarrez votre préparation suffisamment tôt, même si vous n’avez pas encore la date, afin de ne pas être pris au dépourvu, et vous laisser le temps de travailler sereinement.

Bonne préparation.

Alexandra

Articles complémentaires susceptibles de vous intéresser :

1 – Réussir votre oral avec le jury de A à Z 

2 – Dépasser la peur de rencontrer votre jury grâce à ceci 

3 – L’astuce qui peut sauver votre oral de VAE