Comment négocier ou renégocier son salaire, si vous venez d’obtenir votre diplôme via le dispositif de Validation des Acquis issus de l’Expérience (VAE) ?

Avant toute chose :

Félicitations !

Car cette démarche demande du temps, un engagement, une certaine motivation, un sacrifice temporaire, et de la persévérance

Passé l’épisode de joie et de fierté lié à cette réussite : pensez à négocier votre salaire, ou le renégocier est un incontournable.

Il y a une chose qu’il faut bien comprendre : en France, le diplôme est tout aussi important que l’expérience professionnelle.

Aussi, votre valeur nette actuelle est plus élevée, qu’avant l’obtention de votre diplôme.

Comment négocier son salaire ?

Cette question est posée plus de 1 600 fois par mois dans le moteur de recherche Google.

C’est un sujet qui vous intéresse et pour lequel je vais donc vous aider.

PRENDRE CONSCIENCE DE VOTRE VALEUR


Avant de convaincre votre patron de vous augmenter, il faut convaincre une autre personne de votre valeur : VOUS.

Certaines personnes n’osent pas se vendre, pensant que le sujet de l’argent est tabou, ou ne sachant tout simplement pas comment faire pour renégocier leur salaire ?

Prenez conscience d’une chose : si votre employeur vous conserve aujourd’hui dans son effectif, c’est que vous lui apportez forcément plus que ce que vous lui coûtez.

Prenez conscience d’une deuxième chose : vous gagnez moins que certains de vos collègues qui exercent aujourd’hui le même poste, et parfois moins bien.

Vous devez donc être au clair sur vos compétences, vos atouts, vos apports, et mesurer votre investissement personnel et professionnel.

Une fois cette prise de conscience réalisée : place à la négociation salariale.

VOTRE CONVENTION COLLECTIVE


Selon votre domaine d’activités, votre convention collective peut prévoir l’attribution d’une prime en cas de l’obtention d’un diplôme dans le domaine d’activités de l’entreprise. C’est souvent le cas dans le secteur bancaire ou des assurances.

Quand j’évoque ce sujet avec les personnes que j’accompagne en VAE ou en coaching, ils ne savent pas, la plupart du temps, ce que contient leur convention collective. Ils ne l’ont jamais lue.

Et pourtant, vous passez parfois à côté de nombreux avantages :

  • Primes pour l’obtention d’un diplôme : l’entreprise peut parfois vous demander d’être présent 6 à 12 mois après l’obtention de ce diplôme avant de vous verser cette prime. C’est une façon de fidéliser ses talents
  • Aide à la formation : certains budgets peuvent être débloqués (plan de formation) pour vous permettre d’accéder à une formation

Avant toute négociation, munissez-vous de votre convention collective et parcourez-là.

Si vous disposez d’un représentant syndical dans votre structure, vous pouvez aussi le questionner pour gagner du temps. Les représentants syndicaux connaissent bien souvent la convention collective sur le bout des doigts, car ils participent aux négociations.

COMMUNIQUER SUR VOTRE RÉUSSITE


Vous obtiendrez dans un premier temps une notification de réussite pour votre diplôme, précisant le cas échéant également la mention attribuée par le jury quand la formation initiale de votre certification le permet.

Envoyez cette notification à votre responsable des Ressources Humaines, ou à votre interlocuteur habituel, pour bonne prise en compte et pour lui rappeler combien vous êtes fier d’avoir réussi votre diplôme.

C’est une manière habile de mettre en lumière cette réussite et d’initier un premier échange.

OFFRES SUR LE MARCHÉ


Regardez ce qui se passe sur le marché de l’emploi.

Consultez des offres en cours de recrutement, regardez le salaire proposé et le secteur d’activités dans lequel ce poste est à pourvoir.

Renseignez-vous sur votre marché, pour être en mesure de comparer votre rémunération actuelle à ce qui se fait ailleurs !

Vous aurez ainsi un point de comparaison pour appuyer votre négociation.

ENTRETIENS


Même si vous n’avez pas l’idée de quitter votre employeur, passez des entretiens vous permet de vous entrainer, d’une part, et d’autre part d’obtenir parfois une promesse d’embauche.

Mettez à jour votre CV, rédigez une lettre de motivation, et remettez-vous en selle.

Sachez que vous obtiendrez toujours une meilleure offre en quittant votre entreprise actuelle, qu’en obtenant une augmentation salariale.

L’entreprise suit des indicateurs, comme le taux de cohérence interne, qui compare votre salaire à :

  • Votre âge
  • Et votre ancienneté dans l’entreprise
  • Au salaire moyen des personnes occupant le même poste que vous
  • A l’égalité Hommes-Femmes
  • Au salaire moyen sur le marché

Comprenez que votre entreprise n’ira jamais au-delà d’un certain %.

Je sais, c’est dommage mais nous ne sommes pas là pour juger mais pour vous faire gagner plus.

Autant connaître les règles du jeu pour être en mesure, par la suite, de gagner la partie.

Rien ne vous empêche d’aller au bout du recrutement, d’obtenir une promesse d’embauche écrite, puis de mettre votre employeur face à votre départ s’il n’aligne pas votre salaire actuel sur cette proposition.

Les employeurs sont souvent plus enclins à négocier lorsqu’ils sont au pied du mur et qu’ils risquent de perdre un talent de leur entreprise.

AU REVOIR PRÉSIDENT


Vous avez sans doute vu cette publicité d’un gagnant à la loterie nationale qui chante « au revoir, au revoir Président » dans une tenue assez légère.

Je ne vous demande pas de reproduire cette scène, mais de vous en inspirer.

Si vous avez une promesse d’embauche ailleurs, et que votre employeur ne souhaite pas revaloriser votre salaire, il est temps de mettre les voiles et de travailler pour une personne qui saura apprécier votre valeur.

Démissionnez et partez sans regret.

Oui vous laisserez peut-être des collègues fort sympathiques, mais rien ne vous empêche de les revoir…

Oui vous aviez peut-être d’autres avantages : horaires souples, pas trop de pression, une autonomie dans votre poste…

Mais à quel prix ?

Il faut savoir peser le pour et le contre, décider puis aller de l’avant.

DEVENEZ VOTRE PROPRE PATRON

Je vous livre ici un dernier conseil : vos compétences ont une valeur sur le marché. Vous gagnerez toujours moins en tant que salarié.

Pourquoi ?

Parce que votre entreprise doit toujours faire en sorte de vous payer moins que ce que vous lui rapportez, pour être rentable.

La masse salariale est le premier poste de dépenses pour une entreprise. C’est aussi le premier levier actionné lorsqu’une entreprise va mal : licencier.

Si vous disposez d’une compétence spécifique, pour laquelle il existe un marché et un besoin, je vous recommande de travailler pour votre propre compte et de créer une entreprise.

Vous ne serez ainsi plus payé à l’heure, mais à la prestation, ce qui change radicalement les choses.

Je ne vous dis pas que cela va être facile :

  • Solitude de l’entrepreneur
  • Recherches de clients
  • Concurrence
  • Stress
  • Gestion de la relation client
  • Impayés

Sur bien des aspects, la vie d’un salarié est plus confortable.

Vous pouvez tester votre idée en parallèle de votre emploi avec le statut de la micro-entreprise.

Une fois que vous gagnez la même chose qu’en étant salarié et ce depuis plusieurs mois, démissionnez !

Alors, prêt à renégocier votre salaire ou à vous lancer à votre compte ?

Je vous souhaite une belle réussite.

Alexandra

1 – Créer son entreprise en 7 étapes

2 – 10 règles pour un CV en or

3 – Formez-vous grâce au CPF