L’oral avec un jury, même s’il est bien préparé et travaillé, peut être synonyme de stress, que vous n’arrivez pas ou plus à gérer.

Cet article vous donnera cinq conseils pour appréhender au mieux ce rendez-vous, diminuer votre stress, et valider votre VAE ou soutenance à un examen.

Mon premier conseil pour gérer votre stress


Relaxez-vous la veille.

Ne faîtes absolument rien en rapport avec votre rendez-vous du lendemain ou avec votre oral.

Ma recommandation est de planifier une activité que vous aimez et de ne surtout pas penser à autre chose :

  • Cinéma
  • Sport
  • Restaurant
  • Bowling
  • Sortie entre amis
  • ….

A vous de voir ce qui vous correspond le plus.

L’idée est de faire le vide, de bien dormir, d’arriver en forme et d’être positif.

Mon deuxième conseil pour diminuer votre stress


Préparez-votre intervention.

Cela nécessite du travail en amont.

Que ce soit pour un examen ou pour l’oral avec votre jury dans le cadre d’une démarche de VAE, vous connaissez naturellement la date à laquelle vous allez passer.

Ce délai vous laisse largement le temps de :

  • Préparer votre présentation personnelle qui doit être structurée et fluide
  • Relire votre dossier, votre livret ou votre mémoire
  • Repérer les parties plus faibles de votre dossier
  • Tenter à travers ces actions d’anticiper les éventuelles questions de votre jury
  • Préparer des éléments de réponses

Plus vous serez préparé, plus vous maximisez vos chances de réussite. Il n’y a pas de secret : cette préparation contribuera également à contenir votre stress puisque vous aurez nécessairement passer en revue les différents scénarios possibles. Votre esprit sera apaisé. C’est simplement l’adrénaline qui remplacera le stress de l’examen.

Mon troisième conseil pour arrêter de stresser


Vous stressez ?

Allez au bout de ce raisonnement. Imaginez le pire des scénarios catastrophes qui peut se produire.

Et après ?

Si vous n’obtenez qu’une validation partielle à votre VAE, ou si vous n’avez pas votre examen du premier coup, que va-t-il se passer ?

La terre ne pas va pas s’arrêter de tourner. Le monde ne pas va s’écrouler.

A l’échelle d’une vie, c’est un petit peu plus de travail à fournir dans la durée, mais le résultat en vaut bien la peine.

Evidemment, vous aviez envie de réussir. Cependant, le jury vous éclairera sur vos manques et aura un rôle de conseil. Dans le cas d’une VAE, il établira des prescriptions à lever pour valider ensuite de façon totale votre diplôme. Vous saurez exactement quoi faire pour réussir. Cela peut être un stage, une formation, réécrire une partie de votre dossier… Autant de possibilités qui dépendent de votre expérience et de votre écrit.

Concentrez-vous donc sur l’instant présent, celui qui vous permet de transformer l’essai : votre oral. Car c’est bien à ce moment précis que vous avez la main sur les choses et le pouvoir de convaincre.

Mon quatrième conseil pour gérer votre stress


Dans le cadre d’une VAE, vous êtes un professionnel, qui rencontre d’autres professionnels.

A ce titre-là, ne vous comportez pas comme un étudiant qui sera jugé par un professeur.

Imaginez-vous en chemin pour une réunion de travail, où vous devez convaincre des collègues ou d’autres professionnels. Vous défendez un projet sur lequel vous avez travaillé durant des mois, et devez simplement lever les doutes et les questions après lecture de ce projet :

  • Dédramatisez cet évènement
  • Arrivez un peu en avance
  • Une fois que vous passez la porte : souriez
  • Et assumez votre histoire, parcours, choix…
  • Défendez-votre projet de vie

Cela n’enlève rien à votre valeur en tant que personne ni à votre expérience.

Si vous avez un peu de temps devant vous, je vous recommande également ce livre qui s’apparente à un « livre coach » avec des méthodes et outils pratiques à utiliser selon les situations.

Mon cinquième conseil pour utiliser ce stress de façon positive


Prenez conscience, factuellement, de vos atouts et identifiez vos faiblesses.

Nous avons tous des carences, des défauts et des points d’améliorations. Ma philosophie sur le sujet est la suivante : je préfère mille fois travailler sur mes forces, mes atouts, et déléguer ou confier les choses où je suis moins à l’aise et moins compétente à d’autres personnes.

Comment voyez-vous les choses par rapport à ce sujet ?

Chacun trouvera un intérêt ou non à cette règle. Ce que je veux vous indiquer ici, c’est qu’en connaissant vos faiblesses, vous pourrez naturellement les contrebalancer avec vos atouts et vos points forts.

On ne sait par définition pas tout faire, c’est impossible. Vous ne validerez au maximum que 85 % du référentiel du diplôme dans votre écrit, dans le cadre d’une VAE. Vous avez procédé à des arbitrages et des choix dans vos expériences. Croyez bien que le jury en a parfaitement conscience. C’est donc sur cette base que le jury validera ou non votre diplôme.

Enfin, vous n’avez rien à perdre et tout à gagner. Lorsque vous sortirez de votre échange avec le jury, vous serez plus riche que lorsque vous avez démarré votre VAE ou travaillé sur votre mémoire de fin d’année. Pourquoi ?

Vous avez :

  • Lu
  • Analysé votre expérience passée
  • Compris davantage votre fonctionnement
  • Etudié certains domaines/données
  • Pris du recul par rapport à votre parcours
  • Affiné vos choix

Vous avez grandi par rapport à tout ce travail. Et cela, personne ne pourra vous le reprendre, même avec un avis partiel ou un refus.

Prenez un objet souvenir, un porte-bonheur si cela peut vous permettre de vous sécuriser et de vous rendre positif et détendu.

Restez focalisé sur votre objectif durant tout l’entretien : obtenir votre diplôme.

Et n’oubliez pas : souriez dès que vous avez passé la porte.

Conclusion 


Vous avez maintenant tous les éléments pour appréhender et diminuer votre stress le jour de votre oral avec le jury. Le stress est là uniquement pour représenter l’enjeu de cette dernière étape. Néanmoins, il ne tient qu’à vous de changer cette perception et de rationaliser ce qui peut l’être.

Ayez confiance en vous, en vos choix, entre votre connaissance et en votre capacité à convaincre.

Si vous avez confiance en vous, vous donnerez naturellement envie aux autres de vous accorder leur confiance. A ce titre là, vous gagnerez en crédit.

Préparez ce dernier rendez-vous si vous le pouvez avec un ami, avec de la famille. Si vous bénéficiez d’un accompagnement, évidemment exercez-vous avec votre interlocuteur.

Je vous souhaite de réussir votre oral et d’obtenir votre diplôme.

Alexandra

Articles complémentaires à consulter :

1 – Comment captiver votre auditoire et convaincre ?

2 – Comment convaincre le jury lors de votre oral ?

3 – Préparer et réussir son oral avec le jury