Dans cet article, je vous présente les causes les plus fréquentes d’abandon et d’échec dans une VAE.

Je vous offre également les moyens de les éviter et quelques conseils personnels. Retenez que ce qu’on connait : on peut naturellement l’éviter.

Les trois causes


Il y a trois types de choses qui feront qu’une personne va échouer, éprouver de grandes difficultés et abandonner sa démarche.

Les motifs personnels

Ils se déclinent évidemment en sous-parties :

  • La connaissance de la VAE : c’est à 50% aujourd’hui le motif le plus fréquent. Le candidat à la VAE n’a pas mesuré le travail personnel lié à l’obtention d’un diplôme ou d’une certification via cette démarche et préfère arrêter car il ne dispose pas d’un temps suffisant pour l’accomplir

  • La motivation : la démarche de VAE est comme un marathon. Vous allez vous entraîner durant quelques mois au travail d’écriture et d’analyse que demande cette démarche. Vous allez lire, vous renseigner… Tout cela demande une discipline et une organisation dans la durée

  • L’engagement et la persévérance : qui sont étroitement liés à la motivation. Lorsque vous vous engagez dans cette démarche, il faut tenir cet engagement dans la durée. Fixez-vous des objectifs, puis des sous-objectifs à atteindre pour vous garantir d’avancer

  • L’acceptation des règles du jeu : vous allez lors de cette démarche être jugé sur vos compétences. « Jugé » n’étant pas subjectif. Le jury va analyser votre expertise et à travers elle, vous accorder ou non votre diplôme. Acceptez donc cette règle du jeu dès le début

  • La peur de l’échec et d’être jugé : dîtes-vous bien qu’être jugé n’est pas bien grave. Quotidiennement, nous sommes jugés à travers notre apparence, nos méthodes de travail, notre approche… Vous allez simplement présenter votre expérience et argumenter vos choix. Et même si vous ne validez que partiellement votre VAE, vous allez comprendre ce qu’il manque à votre expérience pour valider totalement le diplôme. En ce sens, vous avancerez et c’est bien ce qu’il faut retenir. Donnez donc le meilleur de vous-même et profiter de cette démarche 

  • La vie professionnelle : en fonction des horaires de travail que vous avez, des possibles déplacements, de la cadence et de votre rythme professionnel, ajouter une démarche de VAE peut-être l’action de trop. Mesurez par conséquent cette donnée avant de vous lancer

  • La vie personnelle : les enfants, la vie privée… Que sais-je ? Certaines personnes ne parviennent pas à concilier les deux et préfèrent arrêter leur démarche

L’accompagnement


Et oui, pourtant sensé vous aider, il est également à l’origine d’abandon.

Certains organismes et accompagnateurs réussissent à décourager les candidats à la VAE.

Je vous apporterai quelques recommandations dans la seconde partie de cet article pour vous éviter ce désagrément. Sachez que certaines personnes arrêtent leur démarche car :

  • L’accompagnement est collectif : ateliers, peu de qualité et peu de considération pour la personne accompagnée

  • L’accompagnateur : manque de pédagogie dans l’accompagnement, qu’il soit en présentiel ou à distance. Peu d’échanges et de conseils

  • La procédure : selon le style d’accompagnement obtenu, elle peut être longue. Le candidat a alors le sentiment de ne pas ou de ne plus avancer, « décroche » puis finit par abandonner complètement

  • Le sentiment de solitude : malgré le fait d’être accompagnées, les personnes sont seules dans leur démarche et peinent à obtenir les outils et la méthodologie pour réaliser le travail d’écriture. Certaines parviennent à faire sans à force de travail acharné, quand d’autres vont abdiquer.

Le jury


Une fois le livret 1 et le livret 2 rédigés, vous accédez à la dernière étape : l’oral avec le jury.

Vous pensez, à juste titre, que le plus dur est derrière vous et préparez ce dernier rendez-vous minutieusement. C’est en tout cas ce que je vous recommande.

Et malheureusement pour vous, cela ne se passe pas bien dans :

  • l’échange avec les membres du jury : le candidat à la VAE a le sentiment que son dossier n’a pas été véritablement lu mais survolé et n’est pas en accord avec l’avis rendu par le jury (quand cet avis n’est pas favorable à l’obtention du diplôme)
  • les questions du jury :  jugées parfois peu pertinentes
  • l’avis rendu : peu compris ou jugé injuste

Mes conseils pour réussir votre VAE


Je conserve les rubriques précédentes pour que vous compreniez ce qu’il est préférable de mettre en place pour éviter d’échouer ou d’abandonner votre démarche de VAE. Engageons-nous maintenant vers votre réussite.

Mes conseils pour réussir

Soyez au clair avec vos objectifs personnels

Afin de conserver une motivation et une discipline durant toute votre démarche, voici ce qu’il est préférable de faire en amont :

  • S’organiser : planifiez vos sessions de travail et demandez-vous combien de temps vous avez à vous accorder par jour, par semaine ou par mois. Si vous n’avez pas plus de deux ou trois heures à accorder à cette démarche par semaine, reportez-là à un moment plus opportun

  • Mesurez l’impact sur votre vie avant de vous engager : c’est un investissement qui a une durée déterminée mais qui vous privera nécessairement de moments amicaux et/ou familiaux

  • Annoncez votre démarche à vos proches : pour obtenir leur soutien et leur compréhension quand vous refuserez certaines sollicitations

  • Entourez-vous de personnes initiant une démarche de VAE : il est plus facile de réaliser une action ou une chose lorsqu’on est entourés de personnes qui vont dans le même sens que nous, et qui ont la même motivation et le même objectif que nous. Vous pourrez également partager vos doutes, vos problèmes, vos blocages, et obtenir un avis et un éclairage sur votre situation
  • Négociez avec votre employeur : surtout s’il n’a pas pu répondre à une aide pour financer un accompagnement ou les frais d’inscriptions liés au diplôme visé, demandez-lui une demi-journée de télétravail par semaine. Mis bout à bout, ce temps s’avère précieux dans une démarche. Ce sera également autant de temps que vous n’aurez pas à prendre sur votre vie personnelle

Choisissez votre accompagnement selon VOS BESOINS ET VOS MOYENS


Ce que je vous recommande, c’est déjà de privilégier un indépendant. Et je ne dis pas ça parce que je suis indépendante.

Mais, naturellement, les accompagnateurs indépendants ont à cœur de vous voir réussir. C’est un engagement qu’ils ont pris en faisant de leur quotidien le fait de vous accompagner.

Voici donc mes recommandations sur ce thème :

  • Prenez un accompagnateur
  • Optez pour un programme à distance pour vous aider dans la rédaction de votre livret : vous diviserez les frais d’accompagnement par 5 ou 10 et aurez accès à ce programme quand vous êtes disponible, ce qui ne peut pas toujours être le cas d’un accompagnateur. Ces programmes ont l’avantage de vous livrer toute la méthodologie attendue, pour un coût largement inférieur à un accompagnement classique

Comment faire face au jury

Pour rester motivé et confiant face aux remarques du jury :

  • Concentrez-vous sur le fond plutôt que la forme : ils ont un avis, c’est parfait. Répondez leur avec professionnalisme et argumentez sur vos choix et actions. N’allez pas au-delà de ce jeu de questions-réponses.

  • Restez ouvert : chacun a son avis, le but n’est pas d’avoir raison ou tort. Vous devez simplement démontrer votre expertise et votre capacité à échanger, parfois à convaincre, un autre professionnel. Et si vous y réfléchissez un peu plus, c’est peut-être une situation que vous avez déjà vécue lors d’une réunion avec un supérieur ou un collègue

  • N’en faites pas une affaire personnelle et persévérez : tout le travail fourni durant cette démarche vous a conféré un recul sur votre expérience, une meilleure connaissance de votre fonctionnement personnel et professionnel. Soyez donc positif, et quelle que soit l’issue, continuez d’avancer

Conclusion


Vous savez donc aujourd’hui ce que vous devez mettre en place pour mener à bien votre démarche de VAE.

Ayez confiance en vous, continuez d’avancer et le reste suivra.

Certains candidats à la VAE réussissent seuls cette démarche. Rien n’est impossible pour une personne motivée, qui a un but précis et un plan pour atteindre ce but. Et vous : que mettez-vous en place après la lecture de cet article pour réussir ?

Je vous souhaite une belle réussite dans votre démarche.

Alexandra

Articles complémentaires à consulter :

1 – Guide complet sur le dispositif de la VAE

2 – Comprendre le dispositif de la VAE pour réussir

3 – 5 raisons méconnues d’effectuer une VAE