Y-a t-il une « recette secrète » pour réussir sa VAE ?

Connaissez-vous les 10 points communs qu’ont les candidats qui réussissent leur VAE dès le premier passage devant le jury ?

Je suis la première à dire qu’un livret 2 ne fait pas l’autre, et qu’il existe autant de manière de réussir que de candidats qui obtiennent leur diplôme.

Un livret 2 est singulier et authentique : vous allez vous raconter et présenter votre histoire.

Cependant, il y a des points communs, qui cumulés, vont grandement contribuer à la réussite des candidats.

C’est ainsi que je vous propose aujourd’hui ce petit article « conseil ».

Parce qu’on apprend toujours des personnes qui ont réussi et emprunté le chemin que vous vous apprêtez à parcourir…

Voici les 10 points communs des candidats qui réussissent leur VAE dès le premier passage devant le jury.

Point Commun n°1 pour réussir sa VAE


Un plan clair.

On comprend où le candidat va nous emmener.

Peu importe la trame de votre livret 2 imposée :

  • Fiche activités pour les BAC, BTS ou Titres Professionnels
  • Situation à développer pour les diplômes d’Etat du domaine social
  • Plan à construire intégralement pour les Licences et les Masters

Votre plan pourra être lu, de manière transverse par le jury.

C’est agréable de recevoir un livret 2 structuré, avec des parties identifiées, thématiques et espacées.

Impression donnée : ce candidat a réfléchi, pensé son écrit, organisé ses idées puis rédigé ensuite son expérience.

Point Commun n°2 pour réussir sa VAE


Un écrit aéré.

Dans le prolongement de ce que nous venons de voir, cela donne envie tout simplement de lire votre écrit.

Il n’y a rien de pire que d’ouvrir un livret 2 et de se rendre compte que des pavés interminables nous attendent.

Des blocs de texte à n’en plus finir.

Une usine à gaz tout simplement.

On a le sentiment que la personne a souhaité tout mettre, sans se donner la peine d’organiser ses idées, et nous laisse effectuer ce travail à sa place.

C’est extrêmement dissuasif.

A l’exception des Licences ou Masters, ou l’oral peut être organisé « à la demande » selon le dépôt du livret 2, les autres oraux (BAC/BTS/Diplôme d’Etat) se déroulent sous forme de sessions collectives.

Pensez à votre jury : il lira votre livret après ou avant d’autres livrets 2.

Imaginez leur découragement à la lecture d’un écrit comme celui-ci.

Et imaginez le décalage ressenti entre une personne qui a travaillé et structuré son écrit, et une autre qui va livrer un véritable pavé que personne n’a envie de lire.

A votre avis : quel sentiment va ressentir le jury à votre égard si vous êtes l’auteur du « pavé » ?

Pensez à vos lecteurs, respectez leur temps et l’attention portée par votre jury à votre histoire.

Au final, je le dis et je le répète : il n’y aura qu’un seul perdant et ce ne sera pas le jury mais VOUS.

Vous allez devoir redoubler d’effort le jour de l’oral.

Point Commun n°3 pour réussir sa VAE


« Embarquement immédiat ».

Dans le Marketing, on évoque souvent le copywriting.

C’est l’art d’écrire des messages percutants et convaincants pour promouvoir une marque, un produit ou un service.

Il ne s’agit évidemment pas de « copywriter » votre livret 2, ce n’est pas ce que je vous demande ici.

En revanche, je vous invite à vous inspirer de cette compétence.

Il y a tout simplement des candidats à la VAE qui, lorsqu’ils racontent leur histoire, non seulement nous « embarquent » dans cette lecture, mais nous font ressentir des choses et des émotions.

C’est particulièrement vrai chez les éducateurs spécialisés qui évoquent des sujets chargés émotionnellement tels que : la maltraitante, la violence conjugale et familiale, l’abandon…

Et ils le font avec un véritable professionnalisme, une distance par rapport à leur vécu, et une analyse des choses, tout en mettant en avant les grandes problématiques de leurs expériences et situations développées.

Le fait d’expliquer et de présenter votre expérience est une chose.

Le fait de l’analyser en est une autre.

Vous allez « humaniser » votre écrit.

Point Commun n°4 pour réussir sa VAE


Les compétences développées sont en phase avec l’attendu du référentiel de votre certification.

Vous allez devoir procéder à une sélection, et renoncer à certaines expériences.

Inutile donc de jeter toutes vos missions, activités, puis espérer que sur un malentendu, en multipliant les activités : « j’en ai tellement mis que le jury n’aura d’autres choix que de me donner mon diplôme ».

Pas du tout !

Les candidats qui livrent un écrit réussi proposent un échantillon de leurs expériences, qui sont suffisamment convaincantes et complètes, pour démontrer une à une les compétences attendues.

Point Commun n°5 pour réussir sa VAE


Un recul sur ce qui s’est passé dans leur histoire.

Non seulement ils ont vécu l’expérience, mais ils comprennent également parfois où ça a péché, ce qui s’est passé, ce qu’ils auraient pu faire différemment…

Ils disposent de la distance attendue et que demande l’écriture, lorsqu’on livre sa propre histoire.

L’auto-analyse et le questionnement sont au rendez-vous.

Je vais développer davantage cette idée en allant plus loin avec le prochain point.

Point Commun n°6 pour réussir sa VAE


L’erreur : un enseignement.

Dans la continuité de ce que je viens dire, ils se sont trompés parfois mais ils savent l’expliquer.

Qu’ils soient Managers, Educateurs, Commerciaux, Formateurs, Professeurs, Gestionnaires, Assistants Administratifs, Responsable des Ressources Humaines …

Le projet mené, l’entretien avec le client ne s’est peut-être pas bien déroulé, le recrutement n’est pas aux attentes et la personne n’est pas en réussite sur son poste…

Mais cette « erreur » de parcours leur a été utile pour mettre en place une action correctrice.

Prenons l’exemple de ce commercial qui lors d’un entretien de vente avec un client s’est retrouvé démuni face à une objection qu’il a peiné à traiter.

Il répond comme il le peut, mais sent que son argumentation est un peu faible.

Le client n’est pas convaincu, et demande un délai pour « réfléchir ».

Autant dire que la vente ne se fera pas.

Sorti de cet entretien, il en retient une chose : réajuster cet argumentaire, traiter cette objection, pour ne plus jamais avoir à revivre ce sentiment inconfortable de n’avoir rien à dire, ou en tout état de cause, rien de convainquant.

Point Commun n°7 pour réussir sa VAE


L’art de se raconter en toute simplicité.

La simplicité à l’écrit paye toujours.

Prenez cet article.

Aucune phrase à rallonge.

Aucun mot trop compliqué.

Des phrases simples, des idées, des exemples, parfois des références au besoin.

Restez authentique, honnête et simple.

Ne développez pas des compétences non-maitrisées ou partiellement maitrisées.

Point Commun n°8 pour réussir sa VAE


Aucun doute sur le professionnel que ces candidats représentent à travers leur écrit.

A la lecture de leur livret, on se dit clairement : c’est un éducateur, c’est un commercial, c’est un manager, c’est un informaticien…

Votre écrit va lever les doutes sur votre candidature et développer un maximum les compétences attendues.

Bien sûr, il faudra préparer votre oral avec le jury de VAE.

Ce dernier rendez-vous a toute son importance et compte autant que votre livret 2.

Cependant, affrontez cet oral avec un écrit convaincant constitue une belle entrée en matière.

Point Commun n°9 pour réussir sa VAE


Obtention de leur diplôme

En règle générale, ces candidats obtiennent leur diplôme au premier passage.

Ce sont des personnes qui ont très bien compris ce qu’on attendait d’elles.

L’accompagnement avec elles est assez fluide.

Elles ont su se raconter, convaincre le jury et répondre aux questions le jour de l’oral.

Mieux que cela : leur manière de se raconter lors de la présentation personnelle à assurer au démarrage de cet oral est dans la continuité de ce qu’on a pu lire jusqu’à présent : un professionnel qui sait pourquoi il se trouve devant un jury et qui a un seul objectif, valider son diplôme !

Point Commun n°10 pour réussir sa VAE


Un projet plus grand que la VAE.

Ce sont des personnes qui voient beaucoup plus loin que le diplôme.

L’obtention de ce diplôme n’est qu’une étape de leur projet.

Lorsque je les prépare à l’oral et que je les challenge sur leurs projets post-VAE, elles savent exactement ce qu’elles vont faire une fois leur certification en poche.

Cela peut être :

  • Une spécialisation
  • Une formation
  • Un changement d’entreprise
  • Une promotion qui les attend
  • Une création d’entreprise

Ces personnes sont visionnaires.

C’est très important car c’est cette différence qui les motive et les pousse à continuer, quand d’autres abandonnent leur démarche de VAE ou la reportent à plus tard.

Ces personnes iront beaucoup plus loin que les autres car elles ont un véritable projet, des objectifs pour l’atteindre, et un plan d’actions concret à appliquer.

Il y a quelque chose de beaucoup plus beau qu’un simple diplôme qui les attend.

Conclusion et dernière recommandation

Nous arrivons à la fin de cet article.

J’espère qu’après lecture, vous retrouverez de nombreux points communs avec ces candidats qui ont déjà réussi.

Prenez votre temps.

La destination est une chose : mais profitez du voyage est tout aussi important.

Je vous souhaite une pleine réussite dans votre démarche de VAE.

Alexandra

Articles complémentaires susceptibles de vous intéresser :

1 – 10 astuces pour sauver votre livret 2 du naufrage 

2 – 5 choses que vous faites à l’envers dans votre VAE 

3 – 25 signes qui montrent que votre livret 2 est raté