Tout ce que je vous transmets dans mes programmes d’accompagnement à la VAE demeure le moins intéressant de ce que vous allez vivre durant votre VAE.

C’est, comme qui dirait, le haut de l’iceberg.

Cela n’a pour objectif que de vous mettre sur le bon chemin, le reste du voyage vous appartient.

Je vous conduis à un point A, je vous attends au point B, je vous donne le plan pour me rejoindre et durant ce cheminement, je réponds à vos questions.

Tout le reste, et ce qui constituera le plu beau de votre aventure, c’est tout ce que je ne peux vous raconter aujourd’hui.

Tout ce que je ne peux expliciter.      

Vous devez faire, vivre ce moment, cette introspection que va vous demander le travail d’écriture de votre livret 2.

Je vous donne les outils, je vous guide dans le « comment faire ».

Le « faire » reste votre œuvre.

Quand Nicolas Boileau évoquait la VAE


A mes heures perdues, j’aime à relire certains poèmes.

En relisant L’Art poétique de Nicolas Boileau, je me suis aperçue que ces mots laissent à penser qu’ils ont été écrits spécifiquement pour les personnes en démarche de VAE.

Et pourtant, ils datent de 1674… clairement le dispositif de VAE n’existait pas !

Si au démarrage, ces mots concernent plutôt les règes fondamentales de l’écriture, vous verrez qu’une partie de votre réussite réside dans ces alexandrins.

Voici l’extrait que j’ai choisi pour vous :

« Il est certains esprits dont les sombres pensées
Sont d’un nuage épais toujours embarrassées ;
Le jour de la raison ne le saurait percer.
Avant donc que d’écrire, apprenez à penser.
Selon que notre idée est plus ou moins obscure,
L’expression la suit, ou moins nette, ou plus pure.
Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement,
Et les mots pour le dire arrivent aisément.

[…]

Travaillez à loisir, quelque ordre qui vous presse,
Et ne vous piquez point d’une folle vitesse :
Un style si rapide, et qui court en rimant,
Marque moins trop d’esprit que peu de jugement.
J’aime mieux un ruisseau qui, sur la molle arène,
Dans un pré plein de fleurs lentement se promène,
Qu’un torrent débordé qui, d’un cours orageux,
Roule, plein de gravier, sur un terrain fangeux.
Hâtez-vous lentement, et, sans perdre courage,
Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage :
Polissez-le sans cesse et le repolissez ;
Ajoutez quelquefois, et souvent effacez. […]. »

Le secret de votre réussite dans une VAE


En résumé, voici ce que vous pouvez retenir de ces quelques lignes :

  • Ne vous jetez pas sur l’écriture, mais pensez votre écrit avant toute chose et j’ajouterai, comprenez ce qu’on attend de vous
  • Cette réflexion aura l’avantage de clarifier vos idées. Si c’est clair pour vous, ce sera clair pour les autres (le jury) et votre écriture s’en trouvera facilitée
  • Vous pouvez gagner du temps dans votre démarche. L’accompagnement est en ce sens un accélérateur, un véhicule pour aller dans la bonne direction. Mais comprenez que cela prendra du temps, et que trop accélérer se fera sans doute au prix de la qualité de votre écrit
  • Vous pouvez toujours améliorer votre écrit : retravaillez-le !
  • Effacer c’est aussi avancer : toute la valeur de votre écrit dépendra aussi de vos choix, et des choses que vous décidez de ne pas développer ou de retirer : laissez tomber une expérience pas totalement en phase, occultez certains moments de votre vie, arbitrez certains passages…
  • Cette succession de choix sera par la suite à l’origine de votre réussite, ou au contraire de votre échec

Vous l’aurez compris, l’écriture ne se fait pas dans l’immédiateté.

Ce qu’il faut en retenir


Dire que l’accompagnement constitue le secret de la réussite d’un candidat est un mensonge.

Ce serait comme résumer un voyage, à la voiture que vous avez louée une fois sur place pour vous déplacer.

Le loueur ne sera en rien responsable de la beauté des choses et des lieux que vous allez découvrir, visiter, photographier… ou à l’inverse des mauvaises rencontres que vous ferez ou des voleurs à la sauvette.

En revanche, il peut rendre votre voyage agréable en vous proposant un véhicule confortable, sécurisé, avec des options et des outils qui vous aideront à vous rendre d’un point A à un point B, tel qu’un GPS par exemple.

Voilà ce qu’est un accompagnement à la VAE : UN GPS à disposition dans un pays inconnu pour vous rendre à bonne destination : la validation de votre démarche et l’obtention de votre diplôme.

J’espère que les quelques mots de Nicolas Boileau vous viendront en aide et vous permettront d’y voir plus clair.

Recevez tous mes vœux de réussite pour votre diplôme.

Alexandra

Articles complémentaires susceptibles de vous intéresser :

1 – 5 choses que vous faites à l’envers durant votre VAE 

2 – Comment obtenir et lire des livres gratuitement durant votre démarche de VAE 

3 – Petit glossaire de la VAE à destination des candidats