Ce que vous ne savez pas, vous ne pouvez pas le deviner !

C’est une vérité.

Vous avancez dans la vie avec votre base de connaissances, en ignorant le reste.

La VAE est loin d’être intuitive, pour un candidat qui arrive et qui démarre dans ce dispositif.

Voilà pourquoi tant de candidats VAE se plantent littéralement dans leur démarche,

Et vont droit dans le mur !

Pourtant, ils donnent le maximum d’eux-mêmes.

Ils passent des journées et soirées sur leur livret 2.

Ils préparent l’oral avec sérieux…

Mais, comme ils n’ont pas la connaissance de l’attendu de leur VAE, ou de façon partielle,

Et PIRE, qu’ils ne savent même pas qu’ils n’ont pas cette connaissance (bien évidemment),

Ils fournissent un travail hors-sujet, incomplet, ou partiel.

Voilà pourquoi je tenais à rédiger cet article.

Vous donner un niveau de connaissances suffisants, pour mener votre démarche de VAE,

Surtout si vous ne bénéficiez pas d’accompagnement VAE (ou que votre accompagnateur est lui aussi à côté de la plaque : ça arrive !).

Nous verrons donc les 5 choses VITALES à savoir avant de rédiger votre livret 2 pour ne pas rater votre VAE !


La réussite d’une Validation des Acquis de l’Expérience (VAE) repose en grande partie sur une compréhension approfondie du référentiel de certification spécifique au diplôme ou à la qualification visée.

En d’autres termes, ce sur quoi le jury va vous évaluer.

Sans cette compréhension, vous allez :

  • Oublier des éléments
  • Etre hors-sujet dans votre choix de situations professionnelles
  • Ou tout simplement avancer sans contrôle possible

Explication du référentiel de certification lié à la VAE

Le référentiel de certification représente le cadre officiel qui définit les compétences, les connaissances et les critères d’évaluation requis pour obtenir la validation du diplôme ou de la qualification visée par la VAE.

Considérez-le comme votre guide (et votre meilleur ami!) durant toute la démarche, détaillant les éléments clés que le jury examinera attentivement. Comprendre ce document est donc impératif pour orienter votre rédaction du Livret 2.

Conseils pour bien comprendre les compétences et les critères d’évaluation attendus

Voici mes 3 meilleurs conseils pour comprendre ce qu’on attend de vous :

  • Analyse minutieuse du référentiel : Prenez le temps d’analyser chaque compétence et critère d’évaluation énumérés dans le référentiel. Identifiez les mots-clés et les concepts essentiels qui orienteront la rédaction de votre Livret 2. Au besoin, recherchez une définition pour les termes-clés
  • Consultation des guides associés : Certains diplômes ou qualifications sont accompagnés de guides explicatifs. Consultez-les attentivement, car ils fournissent souvent des clarifications précieuses sur les attentes du jury. Le référentiel des activités, pour exemple, peut également vous donner des idées de missions/d’activités (mais ce n’est pas sur cette base que vous serez évalué).
  • Recherche d’exemples concrets : Cherchez, dans votre expérience, des exemples pratiques de situations professionnelles ou personnelles qui illustrent les compétences demandées. Ceci facilitera la démonstration concrète dans le Livret 2. Le jury doit vous évaluer en situation d’actions.

Importance de bien cibler les éléments du Livret 2 en lien avec le référentiel

En comprenant de manière approfondie le référentiel de certification, vous vous positionnez avantageusement pour rédiger un Livret 2 cohérent et convaincant, conforme aux attentes du jury de la VAE.

Soyez donc extrêmement vigilant sur :

  • L’alignement des expériences avec les compétences requises : Assurez-vous que chaque expérience professionnelle ou personnelle présentée dans le Livret 2 est directement liée aux compétences spécifiques énoncées dans le référentiel.
  • La sélection judicieuse des activités à décrire : Mettez l’accent sur les activités qui mettent en lumière vos compétences et qui correspondent étroitement aux critères d’évaluation. Évitez les détails superflus qui pourraient éloigner l’attention du jury. Retenez des situations maitrisées, complètes, et si possible récentes.
  • L’utilisation du langage du référentiel : Intégrez le vocabulaire spécifique du référentiel dans la rédaction du Livret 2. Cela démontre une compréhension approfondie et facilite l’évaluation par le jury. On fait souvent des choses, sans y associer ou utiliser le langage professionnel !

Il est impératif d’assurer une cohérence entre les compétences attendues et celles requises pour le métier/fonction que vous exercez. C’est ce que nous allons voir ensemble.

Analyse de l’adéquation entre les compétences acquises et celles requises

Réalisez ces 3 actions précises :

  • Identification des compétences-clés du référentiel : Dressez une liste des compétences thématiques exigées dans le cadre de la certification visée. Comparez ensuite cette liste avec les compétences que vous avez développées au cours de vos expériences professionnelles et personnelles.
  • Analyse des écarts éventuels : Examinez attentivement les éventuels écarts entre les compétences acquises et celles requises. Identifiez les zones où des formations complémentaires ou des expériences additionnelles peuvent renforcer votre dossier. Si vous ne détenez pas 100 % des compétences, ce n’est pas rédhibitoire. Mais en dessous de 90%, vous vous exposez à une validation partielle…
  • Mise en avant des compétences transférables : Mettez en lumière les compétences transférables qui sont directement applicables. Cela renforce la pertinence de votre candidature et démontre votre capacité à vous adapter.

Conseils pour mettre en avant les expériences les plus pertinentes

Une fois ce listing réalisé, vient le temps du choix de vos expériences/situations professionnelles :

  • Sélection des expériences significatives : Choisissez soigneusement les expériences professionnelles et personnelles les plus pertinentes. Priorisez celles qui illustrent le mieux vos compétences et votre expertise. Celles qui sont maitrisées, et je le disais auparavant, récentes pour faciliter la production d’annexes.
  • Mise en évidence des réussites : Insistez sur vos réussites et réalisations au sein des différentes expériences. Le jury sera plus attentif aux exemples concrets.
  • Évocation des projets portés : Détaillez les projets spécifiques que vous avez menés. Expliquez en quoi ces projets ont renforcé vos compétences et votre compréhension du domaine.

La clarté et la concision dans la rédaction de votre livret 2 faciliteront la compréhension du jury et renforceront l’impact de votre candidature. Suivez ces recommandations pour une présentation irréprochable.

Recommandations pour une rédaction claire et concise

  • Éviter les termes techniques inutiles : Privilégiez un langage clair et accessible, en évitant les termes trop techniques qui pourraient obscurcir votre message. Vulgarisez votre expertise !
  • Structurer les idées de manière logique : Organisez vos idées de manière cohérente, en suivant une progression logique. Utilisez des paragraphes courts pour faciliter la lecture. Un plan, des parties, des sous-parties… A penser évidemment avant la rédaction
  • Éviter les répétitions inutiles : Veillez à diversifier votre vocabulaire et à éliminer les redondances, assurant ainsi une lecture fluide et intéressante.
  • Analyser votre expérience : passez le développement et la description de votre expérience, on attend aussi de vous de mener une analyse de votre vécu, et de prendre une certaine distance avec votre expérience.

Conseils sur la structure du Livret 2

Voici un exemple pour structurer votre écrit et une situation professionnelle/activité décrite :

  • Introduction : Présentez brièvement le thème de l’activité décrite, et le lien avec les parties du référentiel visé.

  • Présentation de la mission/activité : Détaillez et développez l’activité menée et l’environnement dans lequel elle s’est déroulée en construisant un plan (parties, sous parties…).
  • Analyse des compétences : Proposez une analyse de votre action, votre mode de faire, vos résultats obtenus, les processus utilisés…
  • Tableaux et graphiques explicatifs : Si cela est pertinent, incorporez des tableaux ou des graphiques pour illustrer visuellement vos compétences et résultats. Vous pouvez également joindre d’autres documents en annexes (suivi, résultats, bilan…).
  • Conclusion : Résumez les points clés et soulignez l’adéquation avec les compétences attendues pour le diplôme visé

On ne joint pas des documents au livret 2, parce qu’il faut en joindre…

On propose des documents qui attestent, illustrent et permettent d’aller plus loin que l’expérience décrite.

Vous devez donc veiller à ce que les vos documents soient pertinents pour chaque compétence et à ce qu’ils soient clairs, complets, et faciles à interpréter.

Organisez les pièces justificatives de manière chronologique pour faciliter la compréhension du jury quant à l’évolution de vos compétences au fil du temps, et insérez un lien dans votre écrit faisant référence à l’annexe en question.

Voici un exemple de liste de documents à inclure à votre livret 2 :

  • Avis de recevabilité
  • Bulletins de salaire : Pour attester de l’expérience professionnelle et les responsabilités assumées
  • Fiches de poste : Utiles pour détailler les missions spécifiques et leur lien avec les compétences visées
  • Attestations de formation
  • Preuves de vos actions issues de votre expérience : à personnaliser avec l’expérience retenue et décrite (annexes)

La ponctualité et le respect des procédures administratives sont des éléments importants, surtout si votre organisme certificateur fonctionne par sessions collectives.

Vous devez donc en amont vous renseigner sur la date et l’échéance de dépôt du livret 2 :

  • Consultation du calendrier officiel : Vérifiez attentivement le calendrier de la session de VAE à laquelle vous participez. Les dates limites d’envoi du Livret 2 y sont clairement indiquées, et peuvent être organisées de manière régionale
  • Planification en amont : Anticipez le processus de rédaction et d’assemblage des pièces justificatives afin de respecter le délai d’envoi. Évitez de vous retrouver dans une situation de précipitation de dernière minute.

Recommandations pour l’envoi sécurisé du dossier

  • Utilisation de moyens sécurisés : Privilégiez l’envoi électronique via des plateformes sécurisées recommandées par l’organisme de validation. Cela garantit la confidentialité et l’intégrité de vos données.
  • Archivage des copies : Conservez des copies numériques et physiques de l’ensemble de votre dossier. Cela facilite la réédition en cas de besoin et constitue une protection en cas de perte ou de problème technique.
  • Confirmation de réception : Assurez-vous de recevoir une confirmation officielle de la réception de votre dossier par l’organisme. Cela offre une tranquillité d’esprit quant à la bonne réception de votre candidature.

La réussite de votre VAE repose sur une combinaison de facteurs, que nous venons de voir ensemble :

  • Comprendre les attentes du référentiel de certification
  • Assurer la cohérence du Livret 2
  • Garantir la clarté et la lisibilité du dossier
  • Vérifier la qualité des preuves fournies
  • Respecter les délais et les formalités administratives

Organisez-vous.

Faites de votre démarche la priorité de moment, pour vous garantir une avancée progressive et sécurisée.

Après tout, on récolte ce que l’on sème !

Je vous souhaite de devenir le prochain diplômé !

Alexandra Sierra

Accompagnatrice VAE Certifiée

Articles complémentaires susceptibles de vous intéresser :